MIP ROBOTICS créé l’agence de recrutement des cobots


 » Avant de s’occuper de la Lune ou de Mars, attaquons nous au problème de la pénibilité au travail  » MIP Robotic créé l’agence de recrutement des cobots.

Gonzagues De Gridel était interviewé le 24 juin 2019 par Raphële Duchemin voir l’interview

Zineb Agoumi – Ezygain – lauréate du programme Cartier Women’s Initiative

Une Française lauréate du programme Cartier Women’s Initiative

Cartier a révélé les noms des 7 lauréates 2019 du programme Cartier Women’s Initiative. Parmi elles, Zineb Agoumi a été récompensée pour l’EuropeinRead invented by Teads

Les sept lauréates de l’édition 2019 des Cartier Women’s Initiative ont été annoncées lors de la cérémonie de remise des prix qui s’est tenue au Fort Mason Center for Arts & Culture à San Francisco, lieu phare des start-up et de l’innovation. Sous le thème « The Ripple Effect », la cérémonie 2019 a rendu hommage aux femmes entrepreneurs, catalyseurs du changement et vecteurs de croissance au sein de leurs communautés et de la société au sens large.

Cyrille Vigneron, président de Cartier International, a annoncé les sept lauréates sélectionnées par un jury international parmi près de 2 900 candidatures, issues de 142 pays (dont le Japon et la Suisse pour la première fois) et 7 régions, l’Asie-Pacifique s’étant vue divisée en deux entités distinctes : l’Asie de l’Est et l’Asie du Sud & Océanie. Pour la zone Europe, c’est la Française Zineb Agoumi qui a été récompensée pour EzyGain, un dispositif de rééducation de la marche, économique et peu encombrant, qui se fixe au niveau du bassin des patients et guide leurs progrès.

© Jennifer Hale Jennifer Hale

Green Creative installe son 19ème déconditionneur FLEXIDRY sur le site de Suez

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 07/05/2019

Un nouveau pas dans l’économie circulaire pour Green Creative 

La ligne de déconditionnement FLEXIDRY de Green Creative démarrera le lundi 13 mai 2019 au centre de tri de Suez à Limeil-Brévannes (94), afin de traiter localement les tonnages de biodéchets collectés auprès des hypermarchés et collectivités.

En effet, depuis l’inauguration du site de transfert de biodéchets en juillet 2018, Suez envoyait les biodéchets sur un site à 250km pour qu’ils soient déconditionnés et méthanisés.

Afin de s’inscrire dans une démarche d’économie circulaire, Suez a fait le choix en décembre dernier d’investir dans un équipement « Made in France » et fabriqué à 5km de leur usine de Limeil : le FLEXIDRY. Ainsi les tonnages collectés seront déconditionnés sur place et la matière organique sera valorisée chez des méthaniseurs.
Le déconditionneur FLEXIDRY avait reçu en 2015 le Prix « Coup de Cœur du jury » du Prix Entreprise & Environnement par l’Ademe et le Ministère de l’Environnement comme produit de l’économie circulaire permettant la valorisation des biodéchets locaux.
 

Scientipôle Capital Partenaire de SPRING le 15 mai 2019

SCIENTIPOLE CAPITAL EST PARTENAIRE DE SPRING – l’EVENEMENT INNOVATION DE PARIS SACLAY

L’Etablissement public d’aménagement Paris-Saclay, avec le soutien de tous les acteurs de l’innovation, de la recherche, de la science et du développement économique se sont unis pour créer Paris-Saclay Spring : un rendez-vous international de l’innovation, pour faire découvrir l’innovation technologique et l’excellence scientifique.

L’édition 2019 de Spring se tiendra le 15 mai 2019 sur le Campus Urbain Paris-Saclay, à Centrale Supélec.

Elle propose un programme riche et dense décliné autour de 5 grandes thématiques(1) : Pitch Contest, Villages Innovation, keynote et visites inédites de centres R&D privés.

Scientipôle Capital sera présente toute la journée dans le village innovation. Nathalie Ricoeur-Nicolaï présentera la plateforme Siinaps dans l’espace Angel’s café à 13:45.

Découvrir le programme complet.

Algentech réalise une première mondiale en génomique végétale

ALGENTECH, entreprise spécialisée dans l’édition du génome végétal, annonce avoir transformé pour la première fois au monde le génome mitochondrial du cotonnier en introduisant des séquences inductrices de la stérilité mâle cytoplasmique. La société franchit ainsi un pas important pour l’amélioration variétale du coton.

Accompagnée par le biocluster Genopole (Evry) et conduisant ses activités de R&D au centre INRA de Versailles, Algentech  annonce avoir fait sauter un verrou technologique majeur en recherche végétale appliquée, en transformant le génome mitochondrial du coton avec des séquences d’ADN de pétunia naturellement capables d’induire la stérilité mâle cytoplasmique.

Cette opération de génétique moléculaire trouve des applications dans l’obtention de variétés hybrides. Le croisement de plants de coton mâles stériles avec des plants fertiles, via la pollinisation naturelle des abeilles, conduit à l’obtention de semences hybrides dotées d’une grande vigueur hybride. Les variétés ainsi créées présentent de meilleurs rendements et des résistances à certains pathogènes.

Il était jusqu’à présent nécessaire d’effectuer plusieurs générations de croisements à partir de variants éloignés génétiquement pour produire des plants mâles stériles de bonne valeur agronomique. Cette opération pouvait prendre jusqu’à plusieurs décennies de cultures successives. L’avancée technologique d’Algentech constitue une première mondiale qui a le potentiel de réduire d’un facteur 10 le temps nécessaire au développement de semences hybrides.

Alexander Sorokin, président d’Algentech  déclare que « Cette réalisation prouve que nos technologies de rupture trouvent des applications concrètes dans l’amélioration des espèces cultivées et répondent aux exigences de nos partenaires semenciers notamment dans la région Asie ».

Pour Isabelle Malcuit, directeur scientifique de la société : « Cette nouvelle technologie a le potentiel de révolutionner le marché des semences hybrides. Nous offrons la possibilité aux semenciers d’accélérer le développement de variétés hybrides et de tester différents modèles de CMS (Cytoplasmic male sterility). Cette réalisation conforte notre stratégie qui s’appuie sur un portefeuille de brevets propriétaires ».

Biotech Infos – 8 novembre 2018

Pegastech cédée à Atotech

Atotech uses new electroplating technology from Pegastech

Photo by Pegastech

German speciality chemicals company Atotech has acquired plating on plastics technology developed by the French company Pegastech.

In a 16 January statement, Atotech said that, unlike some plating processes, the acquired technology does not use hexavalent chromium or palladium compounds for the pretreatment of polymers prior to electroplating.

 “The acquisition supports Atotech’s long-term goal of promoting sustainable surface finishing technologies,” said the company.

The process, it said, replaces “hazardous chemicals” while saving resources, and it is fully compatible with industrial equipment and processing cycles.

Product development finalisation, testing and launching of the new process is scheduled for 2017.

 According to Atotech, the technology is compatible with “a wide range of polymers”, including ABS, ABS-PC, 2K components; while avoiding rack-metallisation.

The company expects a hexavalent chromium-free pretreatment technology, currently under development, to be ready for market release this year.

Describing it as “setting industry benchmarks by creating leading plating on plastics technologies,” Werner Richtering, R&D manager for general metal finishing at Atotech, said “the launch of both our new technologies will bring plastics pretreatment to a new level.”

http://www.plasticsnewseurope.com/article/20170130/PNE/170139995/atotech-uses-new-electroplating-technology-from-pegastech

SIINAPS est en ligne !

18 septembre 2018 – Inauguration de SIINAPS avec 20 partenaires de Paris Saclay

Le lancement de la plateforme Siinaps est accueilli par la Communauté Paris-Saclay, le 18 septembre 2018, au nouveau Conservatoire à rayonnement départemental Paris-Saclay, à Orsay, en présence des partenaires et des premiers entrepreneurs financés.

la Communauté d’agglomération de Paris Saclay, l’établissement public d’aménagement Paris-Saclay, la SATT Paris-Saclay, l’Université Paris-Saclay, l’incubateur technologique Incuballiance, Optics Valley, WIPSE – les pépinières Paris Saclay,  L’Accélérateur X-UP de l’école Polytechnique, le biocluster Genopole, Les Business Angels des grandes écoles, Finance et technologie, Le club des créateurs d’entreprise et Invest’Y Angels, Femmes Business Angels, la CCI Essonne, l’Institut d’Optique, Essonne Initiative, Initiative Saint Quantin en Yvelines, Paris-Saclay hardware accelerator, Les garages XYZ, XMP entrepreneurs…

Programme :

18h30 Accueil et introduction par les vice-présidents de la communauté d’agglomération de Paris Saclay : David Ros, Maire d’Orsay et Jean-François Vigier, Maire de Bures sur Yvette

Table ronde animée par Ivan Best (journaliste) : Innover et Investir sur le territoire Paris-Saclay, avec Antoine Du Souich – Directeur général adjoint de l’EPAPS ; Henri Jannet – Président de Badge (Business Angels des Grandes Ecoles) ; Philippe Moreau –  Directeur général d’Incuballiance ; Xavier Apolinarski – Président de la SATT Paris-Saclay

Présentation de la plateforme par Scientipôle Capital et les Entreprêteurs

19h30 Présentation de quatre entreprises

Clôture par Jean-Noël de Galzain (PDG de Wallix, Président du Comité de surveillance de Scientipôle Capital)

20:30 Cocktail convivial

Attention : l’inscription est obligatoire

 

La Région Île-de-France expérimente MADMAGZ Éducation dans 17 lycées

Séduite par les bénéfices pédagogiques de Madmagz Éducation, et inspirée par ses accords avec d’autres collectivités (Hauts-de-FranceOise, Pas-de-Calais, Seine-Saint-DenisSommeVal d’Oise et Yvelines), la région Île-de-France a décider de proposer à 17 lycées Madmagz Éducation.

Scientipôle Capital apporte son soutien à ISYBOT

La société ISYBOT, créée en 2016, valorise un portefeuille de brevets issus du laboratoire de robotique interactive du CEA List. Elle développe, assemble et vend (ou loue) des robots collaboratifs dont l’objectif est de combiner la compétence humaine et la performance robotique en réalisant la symbiose entre l’opérateur humain et le robot. Scientipôle Capital participe à un tour de table de près de 1M d’euros, en compagnie de CEA investissement et de Calao Finances.